La boulangerie-pâtisserie Rose reprend les Établissements Guns

0Shares

Voilà une opération qui en étonne plus d’un sur le marché. Qu’est-ce qui peut bien pousser une boulangerie-pâtisserie à reprendre une entreprise de maçonnerie ? Nous revenons sur cette opération que nous avons eu beaucoup de plaisir à orchestrer.

Groupe P : Monsieur Rose, bonjour. Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots les raisons de votre intérêt pour cette opération de croissance externe ?

Albert Rose : Il s’agit avant tout pour nous de trouver de nouveaux débouchés pour nos produits. J’ai servi mes clients avec passion pendant plus de 20 ans. Il y a quelques années mon fils Alx m’a rejoint dans la société en tant que chef d’atelier. C’est depuis lors que nous avons beaucoup plus de difficultés à vendre certains de nos produits.

Lesquels ?

Les sandwichs mous notamment. Ils sont tellement durs que les clients se cassent les dents dessus. Alx, ce doux enfant de moi, les rate à chaque fois. Je lui ai déjà dit cent fois de ne pas négliger le travail du batteur mais il n’en fait qu’à sa tête. La pâte, pas assez pétrie, devient vraiment trop dure après cuisson… qu’Alx fait durer beaucoup trop longtemps d’ailleurs. En somme, la production est beaucoup trop longue et le résultat décevant.

Et en quoi le fait de racheter une entreprise de maçonnerie va-t-il vous aider ?

C’est si simple ! Nous allons utiliser les sandwiches mous d’Alx comme briques. C’est tout à fait dans l’air du temps, c’est de l’écoconstruction, de l’économie circulaire.

Comment réagit votre fils ? Il n’est pas vexé de vous voir désavouer ainsi son talent de boulanger ?

Non, il n’est pas vexé. Même s’il s’étonne de nous voir investir aujourd’hui dans le secteur de la construction alors que nous avons plutôt un appétit pour la destruction. Entre nous, je crois qu’Alx sait depuis longtemps qu’il n’est pas fait pour la cuisine. Il a voulu me rejoindre dans l’entreprise uniquement pour me faire plaisir.

Je vais vous raconter une anecdote. Quand mon fils avait 8 ans, je suis revenu très tard d’un rendez-vous d’affaires. A la sortie du train de nuit, la pluie de novembre s’était abattue sur moi. Me voyant rentrer harassé et trempé, Alx a voulu me préparer des pâtes. Il est parvenu à brûler l’eau. Et l’amas de pâtes était tellement gluant que nous l’avons ensuite utilisé pendant des années comme ballon de basket. Cet incident spaghetti aurait déjà dû nous ouvrir les yeux. Mais mon amour de père m’aveuglait. J’ai simplement dit à Alx : « Ne pleure pas ce soir. » J’ai utilisé mon illusion trop longtemps, il était temps de prendre conscience de la réalité et de trouver une solution.

La reprise des Établissements Guns n’est pas votre première acquisition, je crois ?

Non, en effet. Je ne suis pas le fondateur de la société Rose. Je l’ai reprise en 1990 d’un certain Monsieur Zimmerman. A l’époque l’entreprise s’appelait « Les portes du paradis ». Je trouvais ça très prétentieux alors je lui ai donné mon nom.

Quel est selon vous le point auquel il faut être particulièrement attentif lors de la reprise d’une société ?

La culture d’entreprise est trop souvent négligée. Il est important que le personnel vous suive, sinon vous aurez une très forte rotation. Nos salariés sont très heureux, ils surnomment notre entreprise la cité du paradis. Le meilleur exemple est notre chef viennoiseries. C’est un salarié précieux qui a plus d’une corde à son arc même s’il la joue parfois un peu solo. Pour lui faire plaisir, nous acceptons qu’il vienne tous les jours travailler en slashs.

La culture est identique chez Guns : il n’y a pas la moindre règle, c’est « Bienvenue dans la jungle ». C’est très important à nos yeux. Grâce à cette tolérance, les salariés oublient les salaires minables et les horaires démentiels. Un peu de laxisme coûte moins cher qu’une augmentation, comme je dis toujours. Les deux sociétés fonctionnent sur ce même modèle de démocratie à la chinoise, l’intégration sera facile.

Merci pour ce précieux éclairage, Monsieur Rose.

Nous souhaitons à Monsieur Rose plein de succès dans cette nouvelle entreprise ! Le nouveau groupe opérera, vous vous en doutez, sous le nom Guns & Roses.

0Shares